Moulin de Bray

A l’endroit où les eaux du Couesnon sont grossies par celle de la Minette a été implanté le moulin de Brais, car les eaux de ces deux rivières ayant une très faible teneur en chaux étaient favorable a la production de papier.

Les premiers renseignements que l’on trouve a propos du moulin datent de 1730.

A cette époque, on y fabrique environ 200 rames de papier par an. Le faible rendement dù par les crues d’hivers et le manque d’eau l’été, n’est pas la seule cause, déclarait le procureur du Roi  » les propriétaires fabriquent selon leurs moyens, sans aucun savoir faire ». La production va alors très vite augmenter.

Alors qu’en 1751, on en parle comme d’un  » mauvais moulin en indigence de réparation ».

En 1776, nous passons à 3000 rames par an grâce à une restructuration des propriétaires. Le moulin devient un établissement important avec deux roues, 2 cuves et 8 pilles à maillets. Toute la fabrication est vendue dans des grandes villes comme, Caen, Rennes, Nantes etc…

Au milieu du 19 ème sciècle, le moulin est partagé en deux activités tenu par deux propriétaires, un meunier et une papetière. Beaucoup de différents les opposèrent nous raconte au village de Vieux Vy, et les anecdoctes y vont bon train!

En 1875, cinq à six ouvriers y travaillent lorsqu’une partie du rocher de Brais se décroche endommageant une annexe de la papeterie et un petit magasin mais heureusement ni les ouvriers et la fabrique ne sont touchés.

A partir de la dernière décennie, la papeterie sera utlilisé par l’administration des mines en installant des moteurs électriques.

Le moulin de Bray a été reconverti en pisciculture en 1972. Le petit bief est mis en enclos pour l’élévage de truites.